Porte, fenêtre et déperdition thermique

Avec l’hiver qui approche à grande vitesse, il est maintenant temps d’effectuer des vérifications sur l’isolation thermique de la maison. Les pertes de chaleur s’opèrent surtout sur les différentes parois en contact avec l’extérieur : la toiture, le mur, les ports et fenêtres extérieures. Concernant particulièrement ces ouvertures, elles sont responsables d’environ 30 % de la déperdition thermique d’une maison. C’est pourquoi la bonne isolation de ces portes et fenêtres doit faire l’objet d’une attention particulière.

La déperdition thermique, une source d’inconfort et de factures énergétiques salés

Les déperditions thermiques dans votre maison doivent être réglées le plus tôt possible pour éviter de subir les inconvénients qu’elles engendrent. En effet, ces pertes de chaleur entraînent d’abord des inconforts thermiques. Lors des saisons froides, vous ressentirez constamment des sensations de fraîcheur surtout lorsque vous vous trouvez à proximité des parois mal isolé (présentant des ponts thermiques). Pour pouvoir retrouver votre confort thermique, vous serez obligé de faire fonctionner au maximum votre système de chauffage. Ceci va avoir pour effet d’augmenter considérablement votre facture de chauffage. Aussi, l’optimisation de l’isolation thermique des parois mal isolées constitue la meilleure solution à envisager.

Les causes possibles des déperditions thermiques au niveau des portes et des fenêtres

Plusieurs raisons peuvent être à la base des déperditions thermiques au niveau des portes et fenêtres.

Tout d’abord, cela peut être dû à la nature du matériau utilisé pour concevoir le châssis de la porte ou de la fenêtre en question. En effet, certains matériaux comme l’acier ou l’aluminium ont un niveau médiocre en termes de performance énergétique. Ce sont des matériaux conducteurs qui se laissent traverser facilement par la chaleur et causent ainsi des déperditions thermiques.

Ensuite, le nombre de couche de verre utilisé sur lesdites portes et fenêtres peut aussi être la source des pertes de chaleur sur ces menuiseries. C’est notamment le cas des fenêtres à simple vitrage qui ne sont pas très efficaces pour éviter les pertes de chaleur.

Enfin, il se peut aussi que les portes et les fenêtres n’aient pas été posées dans les règles de l’art et présentent ainsi des fuites. Dans le même ordre d’idée, il est aussi possible que leurs joints d’étanchéité n’aient pas été bien réalisés.

Comment combattre les déperditions thermiques des portes et des fenêtres ?

Pour résoudre efficacement les problèmes de déperditions thermiques de vos portes et fenêtres, vous devez, avant tout, bien identifier leurs causes. La solution à apporter dépendra des causes que vous aurez identifiées.

Ainsi, dans le cas où il s’avère que les pertes de chaleur sont dues à la nature du matériau utilisé, vous pouvez y remédier en changeant vos portes et fenêtres. Pour cela, optez surtout pour les châssis en PVC ou en bois qui sont ultraperformants en termes d’isolation thermique et aussi phonique.

Songez aussi par la même occasion à changer vos vitrages en double ou triple vitrage pour obtenir un résultat plus optimal encore.

Si vous avez remarqué des fuites au niveau de l’encadrement de vos portes ou fenêtres, vous pouvez les calfeutrer vous-même ou bien faire appel à un professionnel.

Porte, fenêtre et déperdition thermique
Retour en haut